Kay Healy

Bio:

Healy est une artiste et enseignante originaire de Staten Island (New York). Diplômée ès arts de l’Université Oberlin, elle a également obtenu une maîtrise en Beaux-arts de l’Université des arts, à Philadelphie. Kay Healy est l’auteure de plusieurs ouvres publiques, dont une installation de 350 pieds carrés de tissu sérigraphié qui figure au Pennsylvania Convention Center. Elle a également créé une installation numérique et en tissu sérigraphié pour la bibliothèque centrale de Philadelphie, avec le soutien de la Independence Foundation, basée sur des histoires d’objets perdus recueillies en entrevue avec plus de 40 personnes vivant à Philadelphie et en périphérie de la ville. Healy a exposé à la galerie Septima de Tokyo ; au Pennsylvania College of Technology; à la galerie Windgate de l’Université d’Arkansas-Fort Smith ; au Centre d’art contemporain du Delaware ; à l’université d’Alabama-Huntsville ; à l’Aéroport international de Philadelphie, au Centre des arts de Pittsburgh ; ainsi qu’à d’autres galeries nationales. Healy est lauréate de plusieurs prix, dont West Collects, la bourse Leeway Art and Social Change, et récipiendaire du NewCourtland Fellowship. Elle vit et travaille à Philadelphie.


Démarche :

Au courant des dix dernières années, j’ai créé des objets et des installations qui portent sur les thèmes du foyer, de la perte, du déplacement, ainsi que des liens qu’entretiennent les gens avec leurs environnements domestiques. Bon nombre de ces pièces sont composées de tissu sérigraphié rembourré, et représentent des meubles de mon enfance, ou ceux d’autres personnes, tels qu’ils m’ont été décrits. Je suis fascinée par l’éloquence des objets et des foyers, leur capacité à raconter des histoires. En effet, un objet aussi banal qu’un fauteuil peut incarner de vifs souvenirs pour certaines personnes, de lieux et d’événements chez un individu. Je m’efforce de créer un travail qui est visuellement accessible, avec une esthétique artisanale, à partir d’esquisses, afin de créer des œuvres sérigraphiées, peintes, et cousues. Dans ma plus récente série, je recours à des multiples de tissu puis taille des motifs de mes propres membres, pour créer des formes multidimensionnelles rembourrées puis cousues. Cette nouvelle orientation comprend les thèmes de la domesticité, tout en adressant la perte, l’angoisse et les difficultés qui peuvent être éprouvées à travers notre lien avec l’environnement bâti.  

FR
FR
FR