Hélène Cenedese

Hélène Cenedese (1973) est une artiste en arts visuels montréalaise qui travaille principalement le dessin, la peinture et l’estampe. Ses œuvres sont caractérisées par un langage plastique poétique et viscéral.

Diplômée avec distinction en Arts visuels de l’Université Concordia, Hélène Cenedese œuvre également à titre de travailleuse sociale depuis 20 ans. Sa démarche et sa pratique artistique sont inextricablement liées à ce métier. Pratiquant dans le Sud-Ouest montréalais, elle est emmenée à développer un lien avec des individus en perte d’autonomie. Son environnement de travail est celui de leur intimité : domicile, vie quotidienne, souvenirs et histoires de vie. Cenedese a également travaillé au Nunavik entre 2000 et 2003. C’est à a la suite de ce séjour déterminant parmi les Inuits (Nunavimmiut) qu’elle a décidé de creuser puis développer sa pratique artistique.

Influencée par les paysages arctiques, tout comme les étroits recoins des logements d’accumulateurs compulsifs, son œuvre est articulée en fonction de puissantes impressions des environnements et d’individus qu’elle rencontre. Certaines images, fort iconiques et symboliques, sont récurrentes dans son travail : on reconnait des profils de têtes, parfois serties d’un casque d’écoute; des maisons, abris et roulottes; des objets du quotidien tels le pilulier et la paire de lunettes.

Pour Cenedese, le support est un espace à explorer puis transformer. Elle observe comment les différents médiums interagissent, et les réactions provoquées par leur rencontre. Il s’agit d’y faire une trace dans une gestuelle impulsive et un mouvement instinctif. En effet, Cenedese travaille rapidement. Le signifiant devient de plus en plus accessoire, cédant la place aux formes, aux traits et aux ratures.

Elle participe à diverses expositions collectives à Montréal, à Toronto et à New York. Elle a notamment participé au Festival Montréal en Arts depuis 2010, au Toronto Outdoor Art Exhibition de 2010 à 2014, ainsi qu’Artist Project en 2013. Elle a remporté plusieurs distinctions, dont le « Prix Découverte » au Festival International de Montréal sur l’Art en 2010; l’« Art Purchase Award », Toronto; « The Artist Project » 2011; le prix de la relève au FIMA 2011; le Grand Prix du Festival au FIMA ainsi que le prix de la Galerie Carte Blanche au Festival Montréal en Arts en 2016. En 2011, elle a présenté sa première exposition solo à la Galerie D à Montréal. De 2011 à 2017, elle est représentée à Toronto par Parts Gallery. En 2013, elle participe à une exposition collective intitulée « Modulators », à Angell Gallery, à Toronto et participe au Affordable Art Fair à New York (2013). Elle est représentée par la Galerie C.O.A depuis 2017.

FR
FR
FR