New Classics | Exposition collective

New Classics | Group Show

janvier 17, 2019

Exposition : NEW CLASSICS | Exposition collective
Dates : 31 janvier - 2 mars 2019
Vernissage : le jeudi 31 janvier de 17h à 20h


Artistes : Kathy Ager, Julio Anaya Cabanding, Pablo Benzo, Mathieu Cherkit, Doping-Pong, Eleanor Mccaughey, Sean Norvet, Ted Pim, Aldo Sergio, Erkut Terliksiz, Emilio Villalba. Cliquez ici pour consulter la collection !

Du 31 janvier au 2 mars 2019, la Galerie C.O.A est fière de présenter « New Classics », une exposition collective qui présente 11 artistes internationaux. Sous la direction de Sasha Bogojev (Juxtapoz Magazine), l’exposition propose une sélection d’œuvres s'articulant autour des langages visuels, des ambiances, de l'esthétique ou d'autres éléments de mouvements artistiques renommés ou attribués à certains grands maîtres.

Après avoir suivi de près les pratiques variées de jeunes artistes contemporains, nous avons eu le sentiment qu’un bon nombre d’entre eux jouent intelligemment avec la notion et l’apparence de ce qui est largement considéré comme « les classiques ». Emprunter les méthodes de (dé)construction du cubisme ou de l’expressionnisme; recréer l'atmosphère élégante des chefs-d'œuvre d’anciens maîtres; réinventer les formats du portrait classique; ou encore représenter de nouveaux motifs contemporains à l’aide de langages visuels historiquement ancrés; telles sont les pratiques de ces artistes produisant ce que nous avons appelé les « nouveaux classiques ».

Travaillant avec un large éventail de techniques et de matériaux, ces artistes venus du monde entier créent des œuvres qui défient les qualités reconnues des chefs-d’œuvre, ainsi que de l’art plébiscité par la critique. Tout en offrant de nouveaux plaisirs visuels, leur interprétation de l’art classique est rafraîchissante, audacieuse, et reflète directement les aspects de la société contemporaine.

À travers une sélection de plus de 25 œuvres créées pour ce show, les artistes participants ont été mis au défi de montrer quelle serait leur contribution à un musée de l'histoire de l'art imaginaire. « New Classics » a donc pour objectif d’encourager simultanément la liberté et la détermination des jeunes créateurs à se réapproprier le patrimoine de l’histoire de l’art, tout en suscitant la reconnaissance et l’amour pour les véritables chefs-d’œuvre classiques.


Artistes présentés :

Kathy Ager - L’artiste et designer canadienne s’efforce de peindre des natures mortes en créant des compositions chics et étranges. Travaillées à l’huile, ses œuvres mêlent des éléments des cultures urbaine et populaire avec des images plus personnelles, le tout dans l'atmosphère et l'élégance des classiques de maîtres hollandais.

Julio Anaya Cabanding - La pratique de cet artiste espagnol est basée sur la création dans des lieux publics inattendus ou sur des objets trouvés de répliques minutieuses d’œuvres que l’on peut trouver dans les plus grands musées. Qu’il reproduise des chefs-d'œuvre de la Renaissance, du baroque ou de l'impressionnisme, il développe des créations déconcertantes qui remettent en question les notions de relation avec les beaux-arts.

Pablo Benzo - Cet artiste chilien travaille avec des tons doux et modérés, et crée de curieux arrangements évoquant la représentation d'un vase avec des fleurs totalement dépourvue de règles dimensionnelles ou physiques. Les œuvres qui en résultent sont des images de nature morte surréalistes qui reflètent l’esthétique évidente des œuvres de maîtres classiques tels que Picasso, Dali ou Duchamp.

Mathieu Cherkit - Les images très texturées et atmosphériques de ce peintre français mêlent l'esthétique des classiques impressionnistes à l'influence évidente de peintres contemporains tels que Heidkamp, Wood ou Hockney. Avec une liberté dans la perspective et sa technique d’empâtement, ses œuvres ont une irrésistible naïveté et sont principalement axées sur la représentation de l'espace sur une surface plane. 

Doping-Pong - Les réalisations de ce collectif russe s'appuient fortement sur l'héritage du réalisme, du romantisme et de visuels emblématiques de la propagande socialiste. Ils font souvent appel aux images historiques de leur pays d'origine, puis leur ajoutent des éléments surréalistes, issus de contes de fées, de films ou de mythes. 

Eleanor Mccaughey - Partant d’un travail autour du buste classique ou du portrait, cette peintre irlandaise réduit ses sujets à une silhouette sculptée dans un matériau brillant, souvent réfléchissant. En ne laissant apparaître que certaines caractéristiques à travers lesquelles le spectateur peut voir son propre reflet, McCaughey critique la création de fausses identités sur les médias sociaux.

Sean Norvet - Également basé à Los Angeles, cet artiste utilise le format de portrait traditionnel pour composer des représentations étranges et surréalistes de créatures imaginaires, agrémentées d’objets familiers. Principalement axé sur la création d'une image divertissante, il souligne souvent que le mode de vie et la société peuvent façonner un individu en assemblant littéralement ses sujets à partir de ce qu'ils consomment. 

Ted Pim - En laissant couler la peinture sur ses compositions florales et natures mortes ou en étirant ses portraits classiques, ce peintre irlandais a réinvente les éléments techniques d’anciens maîtres : ses œuvres conservent la qualité d’anciens chefs-d'œuvre de grands maîtres tout en ajoutant des touches contemporaines, subtiles et efficaces.

Aldo Sergio - Cet artiste italien réinvente l'imagerie classique en pixélisant l’élément principal de ses œuvres. Qu’il s’agisse de portraits ou de nature morte, cette particularité devenue sa marque de fabrique se juxtapose à un arrière-plan qui évoque l'esthétique profonde et délicate des peintures à l'huile classiques. 

Erkut Terliksiz - À la manière de certains expressionnistes, ce peintre et designer turc crée lui aussi des œuvres désinvoltes. Mélangeant le surréalisme, les portraits classiques et flirtant ouvertement avec l'abstraction, son travail et son processus de création sont pleins de découvertes, d'expérimentations et de surprises inattendues.

Emilio Villalba - Basé à Los Angeles, cet artiste se penche sur la déconstruction de portraits classiques. Il a récemment développé un nouveau corpus d’œuvres explorant les espaces intérieurs, les artefacts personnels et les symboles de la vie. À l'aide de son pinceau et de sa technique picturale, Villalba crée des assemblages abstraits riches en textures, d'objets ou de symboles rendus réalistes. 

Commissaire : 

Sasha Bogojev écrit pour de nombreuses plateformes en ligne axées sur l’art, et travaille actuellement comme rédacteur pour le magazine Juxtapoz. Il a également contribué à plusieurs livres et monographies consacrés à l'art urbain ou contemporain, et a organisé plusieurs expositions dans le monde entier montrant un goût particulier pour l'art figuratif contemporain.

Merci à Juxtapoz Magazine, Arrested Motion et Supersonic Art d'avoir diffusé quelques images en preview !

FR
FR
FR